Les démarches à suivre suite à un décès de proche

Suite au décès d’un proche, il faudra effectuer certaines démarches rapidement. Le plus urgent concerne notamment l’organisation des obsèques. Les semaines qui suivent l’enterrement, on doit informer les différents organismes concernés par le défunt. Ce n’est qu’après avoir réalisé ces différentes formalités qu’on doit déclencher le règlement de la succession.

Suite au décès d’un proche, il faudra effectuer certaines démarches rapidement. Le plus urgent concerne notamment l’organisation des obsèques. Les semaines qui suivent l’enterrement, on doit informer les différents organismes concernés par le défunt. Ce n’est qu’après avoir réalisé ces différentes formalités qu’on doit déclencher le règlement de la succession.

Les formalités obligatoires suite au décès d’une personne

Lors du décès d’un proche, il faudra remplir un ensemble de formalités administratives. Ces démarches sont souvent pénibles, elles doivent être accomplies en même temps que la période du deuil. Suite à la mort d’un parent, la première étape consiste à déclarer le décès en se rendant au bureau de l’État civil de la mairie où a lieu la disparition de l’être cher.

Il faudra fournir plusieurs pièces justificatives appartenant au défunt tel qu’un livret de famille ; une pièce d’identité et la carte de séjour quand il est un étranger. On doit également apporter le certificat de décès. Après ces quelques formalités, le réalisateur doit commencer à préparer les obsèques.

Il existe plusieurs situations : le défunt peut avoir préfinancé à son enterrement de son vivant en souscrivant un contrat individuel ou assurance de groupe. Si ce n’est pas le cas, on peut se tourner vers les services de pompes funèbres de la commune ou contacter une agence funéraire de son choix. Faites par exemple appel à un service de pompes funèbres professionnelles comme Funerama.

Quelles sont les démarches liées à l’organisation des obsèques ?

Si les détails n’ont pas été réglés par le défunt de son vivant, il incombe à la famille d’organiser les obsèques. Pour cela, l’organisateur doit s’occuper de plusieurs démarches telles que le choix de la sépulture, acquisition d’une concession cimetière, le règlement du transport du corps, le choix du type de cérémonie, du cercueil, convoi funéraire, mise en bière…

L’organisation passe également par le choix du mode de funérailles. Il peut s’agir de la crémation ou inhumation. La famille du défunt doit aussi rédiger l’avis de décès ainsi que le faire-part. Pour faciliter les démarches obsèques on peut confier les formalités obsèques à des agences de pompes funèbres professionnelles.

Anticiper l’organisation des obsèques de son vivant

Souscrire une assurance obsèques permet de soutenir sa famille financièrement tout en anticipant l’organisation de ses obsèques. Pour gérer et anticiper le déroulement de son enterrement, on bénéficie d’une solution visant à matérialiser ses dernières volontés. L’autre raison principale de l’assurance obsèques est qu’elle permet de décharger ses proches de l’intégralité des obsèques de son vivant.

Il existe 2 types de contrats pour organiser un événement funeste : la signature d’un contrat obsèques en prestations standardisées et le contrat obsèques en prestations personnalisées. Ce dernier contrat d’organisation d’obsèques s’apparente à un contrat obsèques en capital. La différence est que le document est rattaché à un opérateur de pompes funèbres.