Crématorium et funérarium : quelles différences ?

Crématorium

Publié le : 13 février 20237 mins de lecture

L’univers des pompes funèbres est un univers méconnu de la plupart des gens, pour peu qu’ils n’aient pas l’occasion d’être confrontés à la mort régulièrement. Ils préfèrent en entendre parler le moins possible. Vous reconnaissez ne pas savoir faire la différence entre le crématorium et le funérarium par exemple ? Cet article devrait vous éclairer. Vous découvrirez les spécificités propres à chaque service funéraire et tous les us et coutumes qui s’y rapportent.

La définition du crématorium et ses caractéristiques

Le crématorium est une salle funéraire dotée d’un espace qui abrite un four crématoire. Lors de la cérémonie des obsèques, le corps du défunt qui a choisi d’être incinéré devra être brûlé afin qu’il soit réduit en cendres. La crémation connaît un regain d’intérêt depuis quelques années en France, quand bien même toutes les religions ne la tolèrent pas. Ainsi, les crématoriums sont essentiellement fréquentés par les catholiques, les bouddhistes, voire les protestants selon certains courants. Pour anticiper au mieux un événement tragique, il convient d’en parler avec une agence funéraire pour déterminer les prestations adaptées et définir l’organisation de la crémation. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site pompes-funebres-henry.com. À l’instar du funérarium, les proches du défunt ont aussi la possibilité de se recueillir lors d’une cérémonie civile. Cependant, ils peuvent ensuite procéder à la crémation du corps au sein du même établissement.

La définition du funérarium et ses spécificités

Quid du funérarium ? Sachez que l’on peut également utiliser les termes « chambre funéraire » ou encore « maison funéraire » pour désigner la même chose. Il s’agit tout simplement de l’endroit où repose le corps du défunt avant que la cérémonie des obsèques n’ait lieu, que ce soit pour un enterrement ou pour une crémation. Lorsqu’une personne décède, son corps peut être conservé dans une chambre mortuaire dans un établissement de santé ou être directement pris en charge par les services des pompes funèbres. Ensuite, les proches peuvent se retrouver sur place et rendre un dernier hommage au défunt. Le funérarium est un espace d’accueil dédié au recueillement, mais il ne peut en aucun cas être adapté à une cérémonie comme la crémation, puisqu’il n’y a pas de four au sein de l’établissement. Lors de la célébration funéraire, le corps devra donc être déplacé jusqu’au crématorium pour être brûlé ou jusqu’au cimetière pour être enterré.

Les dispositions légales liées au crématorium

Le crématorium peut accueillir des corps entre 24 h et 6 jours ouvrables après la date du décès et c’est durant ce délai que doit avoir lieu la crémation. Si le décès a eu lieu en dehors de la métropole et qu’il doit être rapatrié sur le territoire métropolitain, la crémation peut se dérouler dans les 6 jours qui suivent le rapatriement. Une fois que la cérémonie a eu lieu, que deviennent les cendres du défunt ? Depuis 2008, les familles ne sont plus autorisées à les conserver chez elles. Les cendres doivent être obligatoirement déposées à l’un des emplacements prévus par le crématorium. Ainsi, lorsque le moment est venu de signer un contrat d’obsèques, il est intéressant de prévoir en détail l’organisation des obsèques, jusqu’à la conservation ou la dispersion des cendres. Pour résumer, les cendres peuvent être dispersées dans un jardin du souvenir aménagé dans une partie du cimetière ou conservées dans une urne. Si le défunt et la famille tenaient au caveau individuel, l’urne sera enterrée. Sinon, l’urne sera placée au sein d’un columbarium, là où d’autres urnes cinéraires sont entreposées.

La structure particulière du funérarium et du crématorium

Finalement, la principale différence qui concerne le funérarium et le crematorium tient à la manière dont les deux structures sont organisées. Les prestations proposées sont pratiquement les mêmes, bien que le funérarium ne procède pas à la crémation des corps. Une entreprise de pompes funèbres offrira donc des services différents à sa clientèle, en fonction de la structure qu’elle occupe. Soins de thanatopraxie, mise en bière, organisation d’une cérémonie laïque ou religieuse voire crémation sont à retrouver dans la majorité des prestations des pompes funèbres. Afin de choisir entre les deux, il est important de connaître les dernières volontés du défunt. Si celui-ci souhaite être enterré, la chambre funéraire suffira pour préparer son corps et accueillir la famille. Au contraire, si l’inhumation n’est pas prévue pour le défunt, autant privilégier les services d’un crématorium où la cérémonie de recueillement et la crémation se déroulent au même endroit.


Plan du site