Les bonnes raisons de choisir la crémation

crémation

Généralement, dès le vivant d’une personne, elle peut décider du sort de son corps final quand elle va mourir. Beaucoup décident de faire des dons de leurs organes et d’autres décident de respecter l’intégrité de leur corps. Toutefois, il arrive que la personne ne donne pas des consignes concernant la disposition de son corps. Le libre choix de son type d’obsèques appartient alors à sa famille ou bien ses proches. Parmi les différentes cérémonies d’obsèques les plus suivies se trouve la crémation. Étant une pratique très répandue à travers le monde, cette dernière est également très appréciée par ses nombreux avantages. Découvrez ainsi les différents points positifs de l’incinération. 

La crémation : une cérémonie totalement écologique

La crémation est une pratique qui consiste à incinérer le corps d’une personne décédée jusqu’à l’obtention de cendres. Ces dernières seront ensuite mises dans un petit contenant appelé urne funéraire. La crémation est une pratique totalement régie et encadrée par la loi. Face à l’enterrement traditionnel, celle-ci connaît beaucoup d’avantages. D’ailleurs, c’est pour cette raison qu’elle prend de plus en plus d’ampleur. L’un des avantages de la crémation est son caractère écologique. Il a été justement prouvé par des études que la crémation n’émet pas autant de CO2 que l’inhumation. En effet, même si la crémation émet beaucoup de gaz, ces derniers ne sont pas polluants plus que ceux qui sont émis lors de l’enterrement. Cela, car ce sont des gaz à effet de serre. En principe, ces gaz sont dus au bon choix des matériaux de la sépulture. Si vous voulez donc organiser une crémation, choisissez bien vos matériaux ainsi que les divers éléments qui vont concourir au bon déroulement de la crémation. Il s’agit par exemple de la taille du cercueil ou d’autres éléments. Il faut également noter que contrairement à un enterrement traditionnel, la crémation ne nécessite pas de liquide d’embaumement. En effet, l’enterrement nécessite l’utilisation d’une solution particulière. Ce fluide pour embaumement contient du formaldéhyde qui a une grande influence sur les ressources naturelles. De plus, l’enterrement traditionnel nécessite beaucoup de terres pour enterrer le cercueil. Ce qui n’est pas pareil pour l’incinération. Vous pouvez voir ici une nette comparaison entre ces deux types d’obsèques. 

La crémation : une cérémonie commémorative

Le corps humain se décompose très facilement et très rapidement. La règle est que 6 jours à compter du décès de votre proche, vous devez penser à l’inhumation ou bien à l’incinération du décédé. Cela afin de préserver le corps et d’éviter toute propagation de maladie. Toutefois, des dérogations sont acceptables si elles sont bien motivées et dument approuvées par le préfet du département en question. Mais la différence se trouve après ces 6 jours. Si vous voulez prévoir une crémation, vous pouvez prendre des décisions non permanentes concernant les cendres. Cela permet aux proches de bien se commémorer du mémoire du défunt après l’incinération. Le cas n’est pas pareil pour l’enterrement, mis à part le délai de 6 jours que vous devez respecter, vous devez également vous occuper de myriades de petits détails concernant l’organisation de l’enterrement. Il s’agit par exemple de l’organisation de la messe, le choix du cercueil, et tant d’autres choses. D’ailleurs, vous n’aurez pas assez de temps pour vous remettre du décès de votre proche et de bien commémorer sa mémoire. Ce qui vous pèsera encore plus et vous rendra peut-être malade par la suite. Avec la crémation, vous pouvez assister avec toute la famille les toutes premières procédures. Ensuite, une fois que le corps est rendu en cendre, vous pouvez l’apporter chez vous et faire de l’urne un élément de décoration. D’ailleurs, la grande notoriété de cette pratique vient principalement de cela.

La crémation : une cérémonie facile à organiser

La crémation est l’un des types d’obsèques les plus faciles à organiser. Si vous n’avez pas trop de temps ou si vous n’aimez pas les procédures trop lourdes, optez pour celle-ci. Si la dernière volonté du défunt lors de son vivant est d’être incinéré, la procédure se déclenche automatiquement. Dans le cas contraire c’est-à-dire à défaut de son consentement dès son vivant, une demande d’autorisation peut toujours être faite. L’autorisation d’incinération vous sera octroyée une fois que vous complétez les dossiers nécessaires. Pour cela, vous devez fournir à votre maire un acte de décès, la note mentionnant la volonté d’être incinéré ou bien une lettre émise par les organisateurs des obsèques. Vous devez également fournir un certificat prouvant que les organes du défunt ne contiennent pas de piles. Une fois que vous recevez l’autorisation, vous pouvez contacter l’agence de pompes funèbres qui vous convient. En principe, celle-ci prendra en charge de toutes les étapes de la crémation. Elle s’occupera de l’enlèvement de la bière ainsi que du transport de celle-ci vers le crématorium. Elle se chargera aussi de l’accueil de toute la famille ainsi que de la présentation de toutes les condoléances et l’organisation de la période de recueillement de la famille. Et enfin, elle se chargera de la remise des vases funéraires à la famille. À savoir qu’en cas d’indécision ou de non-apparition des membres de la famille pendant la remise de l’urne, l’agence va la garder pendant un an maximum. Passé ce délai, l’agence a le droit de disperser les restes dans un endroit dédié à cela.

La crémation : une cérémonie abordable

Si les frais des obsèques sont tous très couteux, le prix d’une crémation allège le budget de la famille. Son prix varie en effet selon le lieu d’implantation du crématorium. Les pompes funèbres prennent comme principal critère la distance de celui-ci à la maison où on va enlever la bière. L’urne choisie influe également sur le prix de la crémation. En général donc, les frais concernent plus l’organisation du moment de commémoration plutôt que de l’incinération elle-même. Pour l’enterrement par contre, le prix devient toujours exorbitant à cause de plusieurs facteurs. Il peut s’agir du cercueil, du tarif de concession dans un cimetière, du tarif de la stèle. Il existe également d’autres frais divers comme le prix des couronnes, et les différentes notices nécrologiques ou autres.